.: LA SOCIETÉ :.

Et si la société était la seule coupable de ce phénomène Pro-Ana?
Comment indirectement pousse-t-elle des jeunes filles à agir ainsi?
Est-elle la seule coupable?

 De nos jours de plus en plus de jeunes filles, le plus souvent, deviennent Pro-Ana et passent à envier le corps d’une malade. Un corps décharné qui témoigne d’une réelle souffrance physique et d’un trouble mental. Les anorexiques, tout comme les Pro-Ana se font de plus en plus nombreuses chaque années, le problème des troubles alimentaires se fait de plus en plus pesant, mais surtout de plus en plus présent. Nous pouvons constater cela par la diffusion des sites Pro-Ana qui ne font qu’augmenter chaque année, et par conséquent sont de plus en plus regardés. Leur influence est alors redoutable, et servent de mode d’emploi à la minceur, mais surtout à la maigreur…
Mais ce phénomène de culte de la maigreur, d’idolâtrie d’un corps sans forme, maigre à l’extrême, ne peut être accentué et croître sans l’aide d’un certain contexte. Sans l’aide de certains facteurs, qu’il soient sociologiques, ou bien même issus d’une société qui n’a cessé de progressé vers cette nouvelle « société d’image ».
Nous allons alors tenter de mettre l’accent sur les coupables potentiels de ce terrorisme de la maigreur, de comprendre comment la société pousse-t-elle, indirectement, des jeunes filles à devenir Pro-Ana et à se rassembler pour agresser leur corps, jusqu’à le rendre malade.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site