Ouvertures sur des problèmes plus larges.

Après avoir fortement médiatisé l'Anorexie, la société se sentirait-elle un peu coupable ?
Tenterai-t-elle de se racheter ?

Pour l'Anorexie.

Après avoir sur-médiatisé les troubles du comportements alimentaires tels que l’anorexique et le phénomène Pro-Ana, la société se sert maintenant des médias pour renverser la donne et privilégier aujourd’hui des campagnes de prévention contre les Troubles du Comportements alimentaires ou TCA.
Que cela soit des publicités télévisées, des affiches pour le monde de la mode (comme la campagne d’Oliviero Toscani pour No-li-ta), la tendance semble s’inverser et aujourd’hui on essaye de montrer que l’anorexie et les troubles alimentaires sont une maladie, un problème grave et que cela n’est en aucun cas un sujet à audience où les témoignages et les images les plus chocs seront les meilleures venues.
Les médias se sont alors d’abord servis de ces troubles pour faire de l’audience ou alors vendre et aujourd’hui, les médias véhiculent des campagnes de prévention.
Dans les pays anglophones par exemple, en Amérique particulièrement, deux campagnes publicitaires ont déjà fait parler d’elles :

La première traite du trouble de la perception du corps par une anorexique :

La deuxième publicité tente de mettre à plat des comportement et la façon de penser d’une anorexique.

[ Traduction ]
Quand je grandirai, je tromperai et mentirai à mes amis, à mes parents, mais surtout, à moi même.
Conseils pour anorexiques :
Mange nue face au miroir pour ne pas être tentée et manger trop.
Dis que tu vas manger avec des amis. Et au lieu de cela, va marcher.
Maintiens tes cheveux dans de bonnes conditions pour que personne ne suspecte rien.
Prends des douches froides pour que mon métabolisme s’accélère.
Frappe toi l’estomac quand tu ressens la sensation de faim.
Fais des exercices physiques jusqu’à ce que tu sentes que tu vas avoir un malaise.
Être mince et ne pas manger sont des synonymes de volonté et succès.
Tu ne pourra jamais être trop maigre.

 

Pour le mouvement Pro-Ana :

En France, un député français aurait tenté de mettre en vigueur une loi contre la diffusion de ces sites en mettant l'accent sur la gravité de la situation. Alarmé par la diffusion fulgurante de ces sites et du nombre de jeunes filles entrant dans le mouvement, il semblerai qu’il faille agir. Des mesures sont alors prises, les sites Pro-Ana sont parfois même fermés.
Pourtant un débat se soulève alors quant à la liberté d’expression et le libre choix de faire partager ou non ses opinions quelles qu’elles soient.
« Le plus violent de ces images n’est pas l’image elle même c’est que quelque part une anorexique qui voit çà le vit comme normal.
C’est sur il a y aussi la violence comme on le vit nous, ces images sont horribles et font peur. Ces blogs sont un danger. 
» déclare Alain Meunier, psychiatre, pour un reportage télévisé.
Tous les médecins sont d’accord qu’en au danger de ces blogs pour toutes les jeunes filles désirant perdre du poids. Ils assimilent ces site à une sorte de piège.

Dans le milieu de la mode :

Le monde de la mode reste en plein dilemme ; anorexie, métabolisme exceptionnel, liberté de création, maladie… Les uns se positionnent pour l’exclusion de mannequins jugés trop maigres, d’autres s’insurgent contre les préjugés et la polémique de la maigreur. Hypocrisie des milieux concernés, problème marketing ?
Entre ceux qui jugent que la milieu de la mode doit prendre des mesures, interdire les mannequins trop maigres et ceux qui continuent à faire la sourde oreille, la situation ne semble pas réellement avancer.

Voici ce qu'il en est pour quelques personnalités de la mode qui jugent bon de faire bouger les choses, et commencent à prendre conscience des risques :

Le créateur irlandais Paul Costelloe, qui a fait l'ouverture à Londres, a indiqué qu'il ne travaillait qu'avec des jeunes filles s'habillant minimum en taille 8 (36 en France).
« La mode est un miroir et de nombreuses adolescentes imitent celles qu'elles voient sur les podiums. », a expliqué Concah Guerra, de la communauté de Madrid. Guerra s'est défendu d'accuser le milieu de la mode d'être responsable de pratiques anorexiques ou boulimiques chez les adolescentes.
« Il est important, au moment où les jeunes filles regardent les mannequins, de s'interroger sur le véritable impact de ces images sur le comportement… Il n'est pas normal qu'une petite fille de 6 ans commence d'ores et déjà à se poser des questions sur son poids. » - Le ministre de la santé Xavier Bertrand.

Et voila, les jugements de ceux qui au contraire, nient, font la sourde oreille et se lavent les mains de toute résonsabilité :

Aux Etats-Unis une taille double zéro a été créée pour celles qui flottent dans le 34.
« Il faut laisser les artistes créer librement ! » - Sonia Rykiel
Les agents et les agences de mannequins répondant à des exigences purement commerciales, peuvent difficilement être critique vis-à-vis de leur clients, les designers de mode. L’agence Marilyn a trouvé « débile » le sujet de la maigreur problématique des modèles.
« Je trouve cela scandaleux, je comprends qu'ils souhaitent mettre l'accent sur des filles belles et en bonne santé, mais qu'en est-il des discriminations contre les mannequins, qu'en est-il de la liberté du créateur ? », a affirmé Cathy Gould, directrice de l'agence de mannequins Elite, à New York.


Il en reste en effet encore beaucoup de chemin à faire pour que le milieu de la mode prenne enfin conscience des réels danger pour les mannequin ainsi que pour les jeunes filles et les femmes cherchant à leur ressembler, influencée par cette nouvelle notion de beauté véhiculée par la mode.

 

 

 

 

 

 


Véritable phénomène de société, les troubles du comportement alimentaire sont source de discorde. Qui en est vraiment le coupable, dans le fond peut importe. Il semblerai que la priorité soit maintenant de prendre le plus de mesures possibles pour en limiter l’impact et prévenir du danger que cela représente.
A bon entendeur...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site